Etanchéifier les passages de réseaux

Mis à jour : 06/02/2020
Générer une version PDF
Principe

Lorsque l’étanchéité de passages de réseaux n’est pas correctement assurée, ces points singuliers sont autant de chemins préférentiels qui favorisent la circulation des polluants volatils voire l’homogénéisation de leur concentration dans le bâtiment.

Description

Dans la plupart des bâtiments, des réseaux circulent entre les différents niveaux en traversant les murs et les planchers, qu’il s’agisse de gaines de ventilation, de tuyauteries d’acheminement ou d’évacuation de fluides divers (classiquement : eau du robinet et eau usée), ou des réseaux électriques (électricité, téléphone, fibre optique, câbles réseau, …) pour ne citer que les plus courants.

Ces points singuliers sont autant de chemins préférentiels qui favorisent la circulation des polluants volatils, voire l’homogénéisation de leur concentration dans le bâtiment.

Cette problématique est encore plus cruciale à prendre en compte, lorsque ces points singuliers correspondent à la pénétration des réseaux dans le bâtiment depuis des sols enterrés, contaminés par des polluants volatils. Dans le cas de fourreaux à l'intérieur desquels des réseaux circulent (par exemple : des fourreaux dans lesquels les câbles électriques sont protégés), l'étanchéification devra aussi bien porter sur la zone extérieure (c'est-à-dire : entre le fourreau et la dalle/le mur) que sur la zone intérieure (c'est-à-dire entre le fourreau et le câble électrique).

Moyens matériels

Les matériaux envisageables doivent avoir les caractéristiques suivantes (USEPA, 2008) :

  • Avoir une bonne adhérence aux différents matériaux de construction en présence,
  • Avoir une température de mise en œuvre compatible avec celle envisageable sur site lors de son installation,
  • Avoir une grande élasticité et compressibilité afin de résister aux mouvements des fondations,
  • Ne pas se rétracter au séchage,
  • Être compatibles avec les polluants volatils en présence,
  • Être durables et résistants à l’eau,
  • Émettre une faible quantité de COV,
  • Conserver une bonne efficacité après extension et compression.

Différents matériaux peuvent être envisagés :

  • Les joints à base de résine époxy sont généralement très efficaces car ils sont réputés imperméables aux polluants volatils. (US DoD, 2009),
  • De la mousse expansive (n’émettant idéalement pas/peu de composés volatils) peut également être envisagée. (MDEP, 2010) et (MDEQ, 2013),
  • Des produits synthétiques (élastomères, polymères, silicone, …) (USEPA, 2008) ;
  • Des produits bitumineux (USEPA, 2008),
  • Du ciment gonflant (USEPA, 2008) (afin d’éviter toute fissure après séchage et/ou déformation du bâtiment),
  • Des joints acryliques ou à base d’hydrocarbures pétroliers (USEPA, 2008),
  • Certains revêtements étanches à l’eau, à base de ciment mélangé à des émulsions de polymères acryliques, peuvent constituer des barrières aux polluants volatils. Citons par exemple le produit Thoroseal®.
Recommandations post-installation

Élément intégré au bilan quadriennal relatif à la mesure sélectionnée :

  • Contrôle de l'étanchéité du passage de réseau à chaque visite ou inspection et renfort éventuel.
Facteurs limitants

Le choix de la méthode la plus adaptée dépendra généralement de l’espace à combler entre le réseau et le mur/sol l’entourant.

Coût
Récapitulatif des coûts pour l'étanchéification des passages de réseaux.
Mesure constructive Coût d’installation 
(matériel et main d’œuvre, hors étude préalable et supervision)
Source/ Date Coût de fonctionnement/
consommation électrique
Coût d’entretien
(hors prélèvements et analyses éventuels)
Paramètres influençant principalement le coût
Colmatage des fissures De l’ordre de 10 € HT par mètre linéaire b) / 2008 Aucun A renouveler autant de fois que nécessaire Longueur et importance de la fissure

Source : b) USEPA (2008).

Références

1. Bibliographie

BRGM (Août 2014) 
Guide relatif aux mesures constructives utilisables dans le domaine des SSP
Leprond H., Lion F., Colombano S. avec la collaboration de Windholtz J.(2014)
Rapport final BRGM/RP-63675-FR,172p., 26 fig., 19 tabl., 5 ann.
http://ssp-infoterre.brgm.fr/guide-relatif-aux-mesures-constructives
http://infoterre.brgm.fr/rapports/RP-63675-FR.pdf

MDEP (2010)
Massachusetts Department of Environmental Protection
Vapor Intrusion/Indoor Air Guidance Survey
https://clu-in.org/download/issues/vi/MassDEP-VI-survey.pdf 

MDEQ (2013)
Michigan Department of Environmental Quality, Remediation and Redevelopment Division
Guidance Document for the vapor intrusion pathway. 
https://www.michigan.gov/documents/deq/deq-rrd-VIGuidanceDoc-May2013_422550_7.pdf

US EPA (2008)
Enginnering Issue: Indoor Air Vapor Intrusion Mitigation Approaches
Science Applications International Corporation.
U.S. Environmental Protection Agency, Washington, DC, EPA/600/R-08/115, 2008.
https://cfpub.epa.gov/si/si_public_record_report.cfm?Lab=NRMRL&dirEntryId=191565

US DoD (2009)
DoD Vapor Intrusion Handbook
Department of Defense - United States of America
Air Force Insititue for Operational Health (AFIOH) - Health Risk Assessment Branch (RSRE)
https://clu-in.org/download/char/dodvihdbk200901.pdf

Haut de page