Haut de page
Logo SelecDEPOL Logo de l'ADEME Logo du BRGM Outil interactif de pré-sélection des techniques de dépollution
Menu
Imprimer
Recherche

Glossaire

Contenu

Glossaire

Glossaire - B

Barbotage in situ
Voir Sparging.
Barrière perméable réactive
Principe : Une Barrière Perméable Réactive (BPR) est constituée d'une zone perméable de matériaux réactifs (métaux réducteurs, accepteurs ou donneurs d’électrons, adsorbants, lit bactérien,…) située sur le passage d'un panache d'eau souterraine polluée. Par écoulement advectif naturel au travers de la barrière, les polluants présents dans les eaux souterraines sont dégradés en éléments non nocifs (organiques) ou adsorbés/complexés (organiques, métaux et métalloïdes) par le réactif.

Termes anglais: permeable reactive barrier ou treatment wall
Mise en œuvre : In situ
Nature : Méthode physique par piégeage de la pollution
Méthode biologique
Méthode chimique
Biodégradation dynamisée
Principe : La biodégradation dynamisée ou l’atténuation naturelle dynamisée in situ nécessite l’ajout de composés spécifiques dans les sols ou les eaux souterraines afin de créer les conditions favorables à l’activité des microorganismes responsables de la biodégradation des contaminants.
Pour ce faire, les microorganismes sont maintenus dans les conditions optimales (oxygène, pH, température, potentiel d’oxydoréduction) et des nutriments sont ajoutés essentiellement sous forme liquide.

Autre dénomination : Atténuation naturelle dynamisée
Termes anglais : Enhanced Biodegradation/Bioremediation ; Enhanced Natural Attenuation
Mise en œuvre : In situ
Nature : Méthode biologique
Bioréacteur
Principe : La technique consiste à mélanger les sols pollués avec de l’eau et divers additifs afin de mettre les particules de sols en suspension dans l’eau et de former un mélange boueux. Les boues sont traitées par voie biologique dans des bioréacteurs puis sont déshydratées.

Terme anglais : bioslurry
Mise en œuvre : Hors site / Sur site
Nature : Méthode biologique
Biosparging
Principe : Le biosparging est un traitement biologique aérobie qui consiste à stimuler la biodégradation dans la zone saturée et la zone capillaire par apport d’oxygène.
Le biosparging est souvent couplé au bioventing.

Terme anglais : biosparging
Mise en œuvre : In situ
Nature : Méthode biologique
Biotertre
Principe : Le biotertre consiste à mettre des sols pollués en tas en vue d’un traitement biologique. Pour ce faire, les sols pollués font généralement l’objet d’un amendement et les conditions dans le biotertre sont contrôlées (aération, ajouts de nutriments …).

Terme anglais : biopile
Mise en œuvre :Hors site / Sur site
Nature : Méthode biologique
Bioventing
Principe : Le bioventing est un traitement biologique aérobie qui consiste à stimuler la biodégradation dans la zone non saturée par apport d’oxygène.

Terme anglais : bioventing
Mise en œuvre : In situ
Nature : Méthode biologique
BTEX
L’acronyme BTEX est formé des initiales des CAV les plus usuels : Benzène, Toluène, Ethylbenzène, Xylènes
Pied de page
Haut de page