Haut de page
Logo SelecDEPOL Logo de l'ADEME Logo du BRGM Outil interactif de pré-sélection des techniques de dépollution
Menu
Imprimer Version PDF
Recherche

Biotertre

Visuel de la fiche
Général

Terme anglais : biopile

Mise en oeuvre : Sur site ou hors site

Nature : Méthode biologique

Polluants traités :

  • TPH lourd
  • TPH léger
  • SCOV
  • SCOHV
  • Explosifs et composés pyrotechniques
  • COV
  • HAP
  • Pesticides/Herbicides
  • PCB
  • COHV

Matrice :

  • Sol

Domaine d'application :

  • ZNS
  • ZS
Contenu

Figure 1 - Schéma de principe du biotertre.

 

Le procédé nécessite au préalable une excavation. Les sols pollués sont mélangés avec un amendement (agent structurant) et sont par la suite dirigés vers une aire de traitement contenant a minima un système de collecte de lixiviats et des unités d’aération (extraction ou insufflation d’air) afin d’optimiser le transfert de l’oxygène et la stimulation de la biodégradation. La biodégradation est contrôlée (température, taux d’humidité, nutriments, oxygène, pH).

Les biotertres sont le plus souvent recouverts par une géomembrane imperméable afin de limiter les infiltrations d’eaux pluviales, la volatilisation des polluants, le maintien/l’augmentation de la température. Les lixiviats sont en partie recyclés et en partie traités sur site avant d’être rejetés. Les rejets atmosphériques sont traités si nécessaire (présence de COV notamment).

La dégradation biologique est, la plupart du temps, réalisée par biostimulation.

Les tas ne sont d’une manière générale pas d’une hauteur supérieure à 3 m (afin d’éviter le compactage).

Révision de la fiche

22/12/2013
Pied de page
Haut de page