Haut de page
Logo SelecDEPOL Logo de l'ADEME Logo du BRGM Outil interactif de pré-sélection des techniques de dépollution
Menu
Imprimer Version PDF
Recherche

Atténuation naturelle contrôlée

Visuel de la fiche
Général

Terme anglais : monitored natural attenuation

Mise en oeuvre : In situ

Nature : Méthode biologique

Polluants traités :

  • TPH lourd
  • TPH léger
  • SCOV
  • SCOHV
  • Explosifs et composés pyrotechniques
  • COV
  • COHV

Matrice :

  • Sol
  • Eau souterraine

Domaine d'application :

  • ZNS
  • ZS
Contenu

Les coûts sont très disparates et dépendent étroitement de la durée du suivi ; ils varient entre 12 à 65 €/m2 de surface d’eaux traitées. L’atténuation naturelle est une technique peu coûteuse.

Répartition des couts

Le coût total a été réparti selon trois types de charges :

  • Charges exceptionnelles correspondant au coût de la phase initiale (phase pilote, mise en place du chantier : installation d’une unité de traitement, préparation du terrain) et intervenant de façon unique (au démarrage du chantier par exemple) ;
  • Charges récurrentes correspondant au coût de la phase « chantier » (traitement (matériel, main d’œuvre, réactifs ou produits), élimination des déchets), à renouveler au cours du traitement ;
  • Charges liées aux études (hors études de risques sanitaires préalables au chantier) et suivi de la dépollution correspondant aux coûts des analyses et prestations intellectuelles (rédaction de rapports, réunions sur site).

 

Les coûts initiaux sont principalement liés aux coûts d’installation du réseau de puits de surveillance. En outre, l’utilisation de puits existants permet de réduire ces coûts de façon significative.

La maintenance est très limitée. La mise en œuvre de l’atténuation naturelle contrôlée nécessite un travail d’étude important, notamment de modélisation, qui peut s’avérer coûteux.

Le suivi analytique de la dégradation de la pollution est un poste important.

Révision de la fiche

22/12/2013
Pied de page
Haut de page